Inicio ⁄ Journée mondiale de la jeunesse Rio 2013 ⁄ Histoire des JMJ

Histoire des JMJ

Tout a commencé avec une réunion promue par le pape Jean Paul II en 1984. C'était une rencontre de la joie, voulue par Dieu et embrassé par les jeunes. Des voix devaient être entendues et les cœurs ouverts pour les recevoir. La Journée Mondiale de la Jeunesse ou JMJ, comme elle a été appelée depuis 1985, continue de montrer au monde entier les témoignages d´une foi vivante, transformatrice, montrant le visage du Christ dans chaque jeune. Environ 300 000 jeunes se sont réunis avec le saint Père à la place Saint-Pierre, en 1984, quand il leur a donné la Croix Pèlerine de la Journée.

Et les rencontres se sont succédées : Rome (1986 - diocésaine), Buenos Aires (Argentine - 1987), saint jacques de Compostelle (Espagne - 1989), Czestochowa (Pologne, 1991), Denver (Etats-Unis - 1993) Manille (Philippines - 1995), Paris (France - 1997), Rome (Italie - 2000), Toronto (Canada - 2002) et avec Benoît XVI à Cologne (Allemagne - 2005), Sydney (Australie - 2008) et à Madrid (Espagne, 2011), Rio de Janeiro (Brésil - 2013), Cracovie (Pologne - 2016) et Panama (Panama - 2019).

Les villes-siège des JMJ acquièrent une couleur différente. Il y a des milliers de nationalités, mélangées et intégrées. Des choses qui sont considérés souvent comme des obstacles, tels que la diversité des langues et des cultures, deviennent attrayants dans une JMJ. En plus du fait d'être dans un autre pays, avec ses charmes touristiques, la participation aux JMJ exige un corps préparé pour le pèlerinage et un cœur pur et ouvert pour recevoir les merveilles que Dieu a réservé pour chacun d'entre nous.

Ce sont les catéchèses, les témoignages, les expériences, les exemples d'amour du prochain et de l'église, les festivals de musique et les activités culturelles. Enfin, une rencontre des cœurs qui croient, poussés par la même foi et la même espérance, que la fraternité dans la diversité est possible.